EnglishՀայերենРусский

< December 2016 >
Mon Tue Wed Thu Fri Sat Sun
1 2 3 4
5 6 7 8 9 10 11
12 13 14 15 16 17 18
19 20 21 22 23 24 25
26 27 28 29 30 31

Discours

Intervention d՛Edward NALBANDIAN à la cérémonie d’ouverture des 4èmes Assises de la coopération décentralisée franco-arménienne

01.12.2016

Monsieur le Ministre,
Monsieur le Maire d’Erevan,
Monsieur l’Ambassadeur,
Mesdames et Messieurs les élus,
Mesdames et Messieurs les participants et les invités,
Mesdames et Messieurs,
Chers amis,

Je voudrais vous souhaiter la bienvenue en Arménie à l’occasion des Quatrièmes Assises de la coopération décentralisée franco-arménienne, qui sont les deuxièmes tenues en Arménie.

Il m’est doublement agréable de voir dans cette salle un grand nombre d’amis qui sont venus spécialement pour participer à ce rendez-vous.

J’accorde une grande importance à la coopération décentralisée et à ces Assises, devenues traditionnelles, qui constitue une dimension indispensable des relations d’amitiés entre l’Arménie et la France. Je le dis non tellement parce que j’étais à l'origine des Premières Assises de la coopération décentralisée franco-arménienne lorsque, en 2006, une délégation de plus de 100 représentants des différentes régions et villes arméniennes, dirigée par le Premier Ministre d’Arménie, s’est rendue en France, mais aussi parce que les collectivités territoriales – qui sont les échelons du pouvoir les plus proches du peuple - favorisent au mieux l'approfondissement de l'amitié entre les pays.

Mesdames et Messieurs,

Les relations politiques franco-arméniennes sont à un haut niveau et se traduisent par l’intensité du dialogue politique du niveau le plus élevé, par les visites mutuelles régulières des Présidents de l’Arménie et de la France, des rencontres bilatérales organisées dans le cadre des différents forums internationaux.

Durant les dernières années, la coopération franco-arménienne a connu un élargissement et un renforcement important dans différents domaines, marqué par la consolidation d’avantage des relations interparlementaires, la consolidation de la coopération économique, l’approfondissement continu des liens culturels, éducatifs et scientifiques. Parallèlement, la coopération décentralisée qui avait commencé il y a cinquante ans, a connu un nouvel élan de développement depuis l’indépendance de l'Arménie.

Aujourd’hui dans le cadre de sept dizaines d'accords de partenariats et de jumelages entre villes et régions d’Arménie et de France, plusieurs projets communs sont mis en œuvre chaque année dans les domaines du tourisme, de l’agriculture, de l’enseignement et d’autres. Cette coopération à laquelle l’Arménie accorde toute son importance, contribue au développement équilibré de nos régions et communes.

Je voudrais souligner l'importance de ces assises également dans le contexte de la coopération décentralisée en matière de la francophonie. Ce format représente de bonnes perspectives. Vous savez que la décision a été prise à Antananarivo d'organiser le prochain sommet de l'organisation internationale de la francophonie, en 2018, en Arménie.

Chers amis,

Il m’est particulièrement agréable de voir la coopération décentralisée franco-arménienne s’élargir depuis les dernières assises.

Je suis convaincu que ces quatrièmes assises nous ouvrirons de nouvelles perspectives et de nouveaux horizons.

Je vous souhaite plein succès dans vos travaux et dans vos nouvelles initiatives.

Je vous remercie.

INFORMATION : Les premières assises de la coopération décentralisée franco-arménienne ont eu lieu en 2006 à Paris, les deuxièmes en 2010 à Erevan, et les troisièmes en 2013 en Valence (France).

|