EnglishՀայերենРусский

< November 2016 >
Mon Tue Wed Thu Fri Sat Sun
1 2 3 4 5 6
7 8 9 10 11 12 13
14 15 16 17 18 19 20
21 22 23 24 25 26 27
28 29 30

Discours

Intervention d’Edward NALBANDIAN Ministre des Affaires étrangères de la République d’Arménie à la XVIe Sommet de la Francophonie

26.11.2016

Monsieur le Président de la République de Madagascar,
Mesdames et Messieurs les Chefs d’Etat et de Gouvernement des Etats membres,
Mesdames et Messieurs les Chefs de délégation,
Madame la Secrétaire générale,

Je voudrais, Monsieur le Président de Madagascar, vous remercier vivement pour la qualité de l’organisation de ce Sommet et l’accueil particulièrement chaleureux que les autorités et le peuple malgache nous a réservé.

Permettez-moi, Madame la Secrétaire générale, de vous exprimer toute notre appréciation pour votre action à la tête de la Francophonie en vue d’assurer sa visibilité au plan international et dans la mise en œuvre de ses priorités.

Je tenais, tout particulièrement, à vous remercier pour la détermination avec laquelle vous intervenez, en concertation avec nos partenaires régionaux et internationaux, pour promouvoir la démocratie, les droits de l’homme, l’égalité femme homme, ces valeurs fondamentales de la Francophonie qui unissent nos Etats et gouvernements membres.

Nous vous sommes reconnaissants pour les efforts que vous déployez afin de faire valoir le respect de la tolérance et de la diversité et la culture du dialogue.

Madame la Secrétaire générale,

Nous vous savons aussi grés d’avoir donné de nouvelles impulsions dans le domaine de la mise en œuvre de la stratégie économique de la Francophonie, ainsi pour vos actions menées en faveur de la jeunesse et les femmes.

Le règlement des situations de crise dans l’espace francophone demeure une priorité de notre organisation. Il nous importe de vous réitérer tout notre soutien aux initiatives que vous prenez en vue d’assister les Etats membres concernés et favoriser les sorties de crise. Nous appuyions également vos actions menées dans le domaine de la lutte contre le terrorisme ainsi que votre plaidoyer concernant les problèmes des réfugiés et des migrants.

Nous exprimons notre satisfaction que, dans La résolution sur les situations de crise, de sortie de crise et de consolidation de la paix dans l’espace francophone, présentée à l’adoption du Sommet, les Chefs d’Etat et de Gouvernement de la francophonie affirmeront le plein soutien de notre organisation aux efforts des co-présidents du Groupe de Minsk de l’OSCE en vue de règlement pacifique du conflit du Haut-Karabagh, appelleront toutes les parties au conflit à s’abstenir de toute tentative de recours à la menace ou à l’emploi de la force qui risquerait de compromettre l’avenir du processus de paix et les inviteront à poursuivre les négociations sur la base des principes proposés par les co-présidents du Groupe de Minsk, comme un ensemble indivisible, en particulier ceux qui se rapportent au non recours à la force ou à la menace de la force, à l’intégrité territoriale et à l’égalité de droits et à l’autodétermination des peuples comme fondement d’une solution équilibrée et durable de ce conflit.

Vos excellences,

Située au carrefour des civilisations, point de rencontres entre l’Orient et l’Occident, l’Arménie a toujours été une terre du dialogue entre les cultures. L’Arménie a commencé à façonner son identité francophone dans les temps anciens, à une période de l’histoire médiévale ou dans le Royaume arménien de Cilicie, la langue française côtoyait la langue arménienne en tant que langue de communication.

Aujourd’hui l’Arménie est fière de son appartenance à la grande famille francophone avec laquelle elle partage les valeurs d’humanisme et de solidarité.

Oui, l’Arménie compte parmi les jeunes membres de la Francophonie, mais tout le monde s’accorde à reconnaitre son apport, son énergie et dynamisme au service de la Francophonie.

l'Arménie s’est pleinement impliquée pour faire rayonner la Francophonie dans notre région, pour promouvoir la langue française, favoriser le renforcement d’un environnement francophone, en témoigne les centaines de manifestations culturelles et éducatives, organisées dans le cadre de la saison de la Francophonie en Arménie, qui prend, chaque année, de plus en plus ampleur.

Au plan institutionnel, l’Arménie s’est considérablement investie dans les travaux de ses instances, participant pleinement à toutes ses activités. Elle a promu, avec succès, des relations fortes avec l’Assemblée parlementaire de la Francophonie, l’Association Internationale des Maires Francophonie, l’Agence universitaire de la Francophonie et des autres réseaux institutionnelles, visant à contribuer à leurs activités et à conforter leurs actions en Arménie.

Nous croyons que les actions que nous menons pour en faveur de la Francophonie dans une région où celle-ci est peu présente, appelle un devoir de solidarité de la famille francophone.

Après le succès de la Conférence ministérielle de la Francophonie à Erevan en octobre 2015, l’Arménie, encouragée par beaucoup de membres de notre organisation a voulu apporter un nouveau témoignage de son engagement francophone en proposant d’accueillir en Arménie le prochain Sommet de la Francophonie en 2018.

Nous restons convaincus que l’organisation de ce sommet en Arménie contribuera considérablement à faire rayonner les idéaux de la Francophonie dans notre région – ce grande carrefour des civilisations et des cultures.

Je vous remercie.

|