EnglishՀայերենРусский

Communiqués de presse

Manifestation à l’occasion de la Journée internationale de commémoration des victimes du crime de génocide, d’affirmation de leur dignité et de

08.12.2017

Le 8 décembre, la troisième manifestation consacrée à la Journée internationale de commémoration des victimes du crime de génocide, d’affirmation de leur dignité et de prévention de ce crime, a eu lieu au siège de l’ONU.

La manifestation a débuté par une minute de silence en hommage aux victimes du génocide. Miguel de Serpa Soares, Secrétaire général adjoint aux affaires juridiques de l'ONU, Représentant du Secrétaire général, a prononcé un discours d'ouverture. Adama Dieng, Conseiller spécial de l’ONU pour la prévention du génocide, a lancé un appel à la ratification de la Convention pour la prévention et répression du crime de génocide, afin qu'elle puisse être universellement ratifiée d'ici son 70ème anniversaire.

Zohrab Mnatsakanyan, Ambassadeur et Représentant permanent de l'Arménie auprès des Nations Unies, Jean-Claude Félix do Rego, Ambassadeur et Représentant permanent du Bénin auprès des Nations Unies et l’Ambassadeur et Représentant permanent du Sénégal aux Nations Unies, Fode Seck, ont également porté des discours lors de la cérémonie. La Présidente de la Cour pénale internationale, Silvia Fernández, a abordé les développements autour de la Convention pour la prévention et la répression du crime de génocide, ainsi que les défis actuels.

Dans son discours, Zohrab Mnatsakanyan, a noté que la désignation du 9 décembre comme une Journée internationale a une valeur symbolique. Réaffirmant l'importance de la Convention, en tant qu’un outil international efficace pour la prévention du crime de génocide, la résolution 69/323 de l'Assemblée générale des Nations Unies a lié la Journée internationale à la date de l'adoption de la Convention.

L'Ambassadeur a constaté que ''l'intolérance, la xénophobie, la discrimination raciale et ethnique, la glorification des crimes de haine, en particulier, le fait d'être encouragé par les dirigeants politiques, devraient inquiéter toute la communauté internationale et constituer un signe d'alerte précoce ".

Zohrab Mnatsakanyan a évoqué l’initiative de l’Arménie de lancer une campagne internationale visant à sensibiliser à la Convention et à la ratification universelle avant son 70ème anniversaire. Il a également ajouté que l’Arménie soutient pleinement la campagne d’une année, lancée par le Conseiller spécial pour la prévention du génocide en vue de sa ratification universelle.

Des Représentants des États membres de l'ONU, des centre analytiques, des organisations de la société civile et des médias, ainsi que des représentants de la communauté arménienne des Etats-Unis et des écoliers ont assisté à la cérémonie.

Information: Le 11 septembre 2015, lors de la 69ème session de l'Assemblée générale des Nations Unies, la résolution 69/323, avancée par l’Arménie, qui proclame le 9 décembre Journée internationale de commémoration et de dignité des victimes du crime de génocide et de prévention de ce crime, a été approuvée à l’unanimité. Cette initiative a pris en considération les dispositions de la résolution pour la prévention du génocide, avancée par l’Arménie et adoptée à l’unanimité lors de la 28ème session du Conseil des droits de l’homme de l’ONU. Les résolutions mentionnées soulignent l'importance de la commémoration des victimes du génocide, qui est primordial pour la prévention de ce crime. La convention de l’ONU pour la prévention et la répression du crime de génocide a été adoptée le 9 décembre 1948. Ces résolutions et les manifestations de haut niveau à l’occasion de la Journée internationale de commémoration s'ajoutent aux efforts continus de l'Arménie pour la promotion et la consolidation des actions internationales contre le crime de génocide.

|