EnglishՀայերենРусский

Communiqués de presse

Le Ministre des Affaires étrangères d’Arménie a participé à la conférence de l’OSCE sur les flux des migrants et des réfugi&eacut

24.10.2017

Le 24 octobre, le Ministre des Affaires étrangères d’Arménie, Edward Nalbandian, a participé à la Conférence ministérielle de l'Organisation pour la sécurité et la coopération en Europe, tenue à Palerme.

La conférence, à laquelle assistaient des Ministres des Affaires étrangères des États membres et partenaires de l'OSCE et des délégations de haut niveau, a été organisée par l'Italie, qui assumera la présidence de l'OSCE l'année prochaine.

Dans son intervention, Edward Nalbandian a noté: "Il est largement reconnu, que la sécurité de la région de l'OSCE et de la région méditerranéenne sont étroitement liées et les récents développements ont réaffirmé la véracité de ce fait. Le flux des migrants et des réfugiés sans précédent de la région méditerranéenne et du Moyen-Orient, en particulier de Syrie et d’Irak, ont créé la nécessité d'une étroite coopération régionale en vue de la résolution des problèmes relatifs à la sécurité, tels que la lutte contre le terrorisme, la prévention de la traite des êtres humains, le traitement digne des réfugiés, etc.

Parlant de l'expérience de l'Arménie de fournir de l'asile aux réfugiés ces dernières années, le Ministre des Affaires étrangères d'Arménie a dit: "L'Arménie a fourni de l’asile aux plus de 22.000 réfugiés, devenant ainsi le troisième pays de l’Europe, par rapport au nombre de la population, ayant accueilli des réfugiés syriens. Cela a posé un nombre de problèmes à notre pays, qui avait déjà accueilli, dans le passé, des centaines de milliers de réfugiés ayant fui l'Azerbaïdjan. Beaucoup de réfugiés arméniens de Syrie sont les descendants des rescapés du génocide arménien, qui ont trouvé par la suite refuge en Syrie. Cent ans plus tard, ils ont, de nouveau, été obligés d'abandonner leur lieux de résidence. Le peuple arménien sait ce que signifie être réfugié et accueillir des réfugiés.

Le Gouvernement arménien déploie des efforts considérables pour aider les réfugiés et faciliter leur intégration. Les réfugiés bénéficient d’un large soutien pour les questions telles que le processus accéléré d'obtention d'un permis de séjour, la facilitation de la naturalisation, l’assistance médicale, l'accessibilité du logement, les bourses, l’accès simplifié aux établissements d'enseignement et au marché du travail, les mécanismes de taxation flexibles et l’environnement d’affaire attractif. Nous sommes reconnaissants pour l'appui international fourni à l'Arménie et, à cet égard, nous espérons que notre coopération se poursuivra ".

Edward Nalbandian a souligné que l'Arménie a également essayé d'apporter son aide à ceux qui en avaient besoin en Syrie, fournissant régulièrement de l'aide humanitaire. Le Chef de la diplomatie arménienne a rappelé que le consulat général d'Arménie d'Alep a été la seule mission diplomatique dans la ville, qui, malgré les conditions difficiles, n'a jamais cessé de fonctionner.

Parlant de l'importance de faire face aux flux des migrants et des réfugiés, Edward Nalbandian a souligné: « Apparemment, pour la gestion des grands flux de migrants et de réfugiés, il est nécessaire de lutter contre les sources de ce phénomène, tels que le terrorisme et les crimes liés à l’identité. L'Arménie a été parmi les premiers pays de l'OSCE à soulever cette question et à plaider pour le renforcement des engagements de l'OSCE à cet égard. La condamnation des persécutions des individus et des communautés, y compris en raison de leur religion, la poursuite en justice des participants des actes terroristes, la prévention des mouvements transfrontaliers des combattants étrangers, des armes et des fonds à des fins terroristes font partie des engagements de l'OSCE, qui sont énoncés dans la Déclaration ministérielle de Hambourg sur le terrorisme. Nous sommes convaincus que les efforts déployés par l’OSCE à cette fin devraient être poursuivis ."

Mettant en relief l'engagement continu de l'Arménie pour la protection des minorités nationales et religieuses, Edward Nalbandian a dit: «Je tiens à vous informer que la conférence de l'OSCE sur «La prévention et la lutte contre les crimes de haine contre les chrétiens et les membres d'autres groupes religieux » se tiendra à Erevan le 22 novembre. Nous invitons nos partenaires méditerranéens à prendre part et avoir leur contribution à cet événement. "

|