EnglishՀայերենРусский

< December 2016 >
Mon Tue Wed Thu Fri Sat Sun
1 2 3 4
5 6 7 8 9 10 11
12 13 14 15 16 17 18
19 20 21 22 23 24 25
26 27 28 29 30 31

Interviews, articles et commentaires

La déclaration du MAE d’Arménie

29.12.2016

Nous condamnons avec la plus grande fermeté la tentative de diversion visant à pénétrer sur le territoire d’Arménie, entreprise aujourd'hui par l'Azerbaïdjan sur les frontières nationales de la République d'Arménie, qui a causé des pertes humaines. Nous adressons toutes nos condoléances aux familles et aux proches des victimes.

Dans les conditions où ne sont pas encore surmontés les endommagements (les dégâts) causés au processus du règlement du conflit suite à l'agression azerbaïdjanaise contre le Karabagh, Bakou déclenche une nouvelle aventure militaire en violant brutalement les accords conclus lors des sommets de Vienne et de Saint-Pétersbourg, ainsi que son engagement de régler le conflit par des moyens exclusivement pacifiques. C'est ainsi que Bakou répond à l'exigence clairement annoncée à Hambourg par les Ministres des Affaires Étrangères des pays-coprésidents du groupe de Minsk : celle de respecter d'une manière sans équivoque les accords de cessez-le-feu de 1994 et de 1995.

La communauté internationale, représentée les coprésidents du groupe de Minsk, a appelé à plusieurs reprises de respecter le cessez-le-feu, particulièrement dans des périodes de fêtes. Avec cette diversion militaire entreprise la veille des fêtes de Nouvel An et de Noël, Bakou se manifeste contre tout le système des valeurs humaines (universelles).

La communauté internationale, et les pays-coprésidents du groupe de Minsk de l'OSCE en premier lieu, doivent entreprendre des efforts immédiats pour ramener à la raison les autorités Azerbaïdjanaises qui ignorent d'une manière effrontée leurs appels et leurs exigences, qui s'y opposent manifestement et qui ont perdu tout sens de réalité.

|