EnglishՀայերենРусский

Organisations internationales

ORGANISATION DES NATIONS UNIES

Devenue membre de l’ONU en 1992 et s’appropriant les valeurs humaines, les principes de défense des droits de l’homme et de la démocratie en tant que partie intégrante de l’idéologie de l’ État, l’Arménie participe activement aux travaux dans le cadre de cette organisation mondiale collaborant avec de nombreuses structures et agences de l’ONU.

Aujourd’hui l’Arménie est prête à rendre sa participation aux travaux des structures de l’ONU plus efficace. Forte de l’expérience accumulée au cours des années précédentes, l’Arménie est prête à apporter sa contribution pratique aux processus mondiaux dans les domaines de la démocratie, de la défense et la promotion des droits de l’homme, de l’établissement de l’ État de droit.

L’Arménie a été élue et a apporté sa contribution dans nombre de structures clés de l’ONU, telles que le Conseil économique et social, la Commission sur la prévention de la criminalité et de la justice pénale, la Commission des droits de l’homme, la Commission de la condition de la femme, le Comité du programme et de la coordination de l’ONU, la Commission de développement social, la Commission de la population et du développement, la Commission pour le droit commercial international, la Commission des Statistiques, etc.

Sans le soutien efficace des agences onusiennes l’élaboration, la réalisation des programmes nationaux du gouvernement arménien, tels que l’élimination de la pauvreté, la lutte contre la corruption, la défense des droits des femmes et des enfants, la lutte contre les différentes formes de criminalité organisée, aurait été beaucoup plus difficile.

En septembre 2000, par la Déclaration du Millénaire, les 189 pays membres se sont engagés à atteindre, à l’horizon de 2015, huit objectifs du Millénaire pour le développement (OMD) :

  1. Oui à la lutte contre la pauvreté extrême et la faim ;
  2. Oui à l’éducation primaire pour tous ;
  3. Oui à l’égalité des sexes ;
  4. Oui à la réduction de la mortalité infantile ;
  5. Oui à l’amélioration de la santé des mères ;
  6. Oui à la lutte contre le VIH/Sida, le paludisme et d’autres maladies ;
  7. Oui à un environnement durable ;
  8. Oui à un partenariat mondial au nom du développement.

Rejoignant cette Déclaration, l’Arménie s’est en fait engagée à inscrire dans ses programmes nationaux à long terme et stratégiques les Objectifs du Millénaire pour le développement, ainsi qu’à mettre en œuvre des programmes stratégiques clairs afin de diriger la croissance économique vers le développement humain. Avec le soutien des organisations internationales, en Arménie a été élaboré le mécanisme du Programme stratégique de l’élimination de la pauvreté (PSEP) et, par décision du gouvernement arménien, le processus PSEP a été lancé en mai 2000. Le Programme stratégique de l’élimination de la pauvreté (PSEP) de 2008 comprenait la période de 2003-2015.

Après l’accession à l’indépendance, c’était en fait le premier programme stratégique à long terme en matière de développement socio-économique de la République d’Arménie. Cependant, après 2006, il a fallu revoir les principaux résultats, le programme stratégique, les indices et les priorités de la réalisation du PSEP et en 2008 il a subi certaines modifications, s’étant rebaptisé Programme de développement durable, étant donné que par son contenu et sa structure il différait sensiblement du précédent, étant plus ambitieux et constituant un programme de développement socio-économique du pays prévu pour la période de 2008-2021.

La page web de l’ONU :www.un.org

La page web du Bureau d’Erevan de l’ONU : www.un.am

|