EnglishՀայերենРусский

Histoire

En 1918, l’Arménie accède à l’indépendance, parallèlement au processus de la reconnaissance de sa souveraineté, elle établit des relations diplomatiques avec des pays étrangers, et notamment, avec l’Allemagne, l’Autriche-Hongrie, la Bulgarie, la Géorgie, l’Azerbaïdjan, la Turquie, l’Iran. Ses représentants plénipotentiaires sont nommés en USA, en Bulgarie, en Finlande, en Suisse, au Japon. En même temps les missions diplomatiques des pays étrangers s’établissent à Erevan, parmi lesquelles celles de Géorgie, d’Azerbaïdjan et d’Iran.

Les chefs de la diplomatie arménienne sous la Première République :
Alexandre KHATISYAN (1918, 1920-1922)

Hovhannes KADJAZNUNI (1918 ad intérim, en cumulant les fonctions du Premier Ministre)

Sirékan TIGRANYAN (1918-1919)

Hamo OHANDJANYAN (1920- en cumulant les fonctions du premier Ministre)

Simon VRATSYAN (1920- en cumulant les fonctions du premier Ministre)

Avec l’établissement du pouvoir soviétique en Arménie, en 1920 se met en place le Commissariat populaire des Affaires étrangères de la RSS d’Arménie, les représentations plénipotentiaires de l’Arménie s’établissent dans les Républiques soviétiques de Russie, de Géorgie, d’Azerbaïdjan, d’Ukraine, de Turkménistan, ainsi qu’en Iran et à Kars.

Après l’instauration de la République socialiste fédérative soviétique de Transcaucasie (RSFS de Transcaucasie), en juillet 1922 se dissout le Commissariat populaire des Affaires étrangères de la RSS d’Arménie, une direction commune de la politique étrangère des pays membres de la Fédération transcaucasienne étant assurée par le Conseil de la RSFS de Transcaucasie.

En 1922 après la création de l’URSS, le Commissariat populaire des relations étrangères développe ses activités à l’échelle nationale de l’Union Soviétique, l’URSS réalise une politique étrangère commune pour tous les pays, par conséquent les républiques de l’URSS lui délèguent leurs fonctions en matière de politique étrangère.

Dans la dernière phase de la Seconde guerre mondiale, le gouvernement de l’URSS prend la décision d’élargir les attributions des républiques soviétiques dans le domaine de la politique étrangère et de leur octroyer le droit d’établir des relations diplomatiques et consulaires avec des pays étrangers et même d’adhérer à l’ONU.

Dans l’objectif de former des futurs membres du corps diplomatique, la faculté des relations internationales a été créée à l’Université d’Etat d’Erevan (1945-1952).

En 1944, sur la décision du Conseil Suprême de l’URSS, le commissariat populaire des relations étrangères fonctionne à l’échelle nationale-républicaine, cette restructuration prévoit le rétablissement

dans les républiques soviétiques des Sièges des Commissaires populaires chargés des relations étrangères, transformés, depuis 1946, en Ministères des Affaires étrangères.

Dans les années d’après-guerre, le Ministère des Affaires étrangères fonctionne sous la direction du gouvernement de la RSS d’Arménie et du Ministère des Affaires étrangères de l’URSS.

Le Ministère disposait des services d’information politique, des sections consulaires et du protocole. Il avait pour mission de transmettre au Comité Central du PC d’Arménie et au gouvernement de la RSS d’Arménie l’information sur les événements dans les pays étrangers concernant l’Arménie et sur la situation internationale, d’assurer un soutien consulaire dans l’établissement des relations économiques, commerciales, scientifiques et culturelles avec des pays étrangers, d’assumer les tâches en matière de citoyenneté, de régularisation des documents, de correspondance des citoyens avec le «collège juridique étranger» au sujet des questions testamentaires, d’octroyer des passeports ainsi que des visas d’entrée et de sortie, d’assurer la correspondance des organes du pouvoir de la RSS d’Arménie avec les institutions du MAE de l’URSS dans les pays étrangers.

Le MAE de la RSS d’Arménie faisait partie de la mission diplomatique de l’URSS, les membres du corps diplomatique du MAE de l’Arménie étaient titulaires des grades diplomatiques, effectuaient des visites ponctuelles dans les institutions étrangères du MAE de l’URSS. Au sein de la Mission diplomatique de l’URSS ont travaillé des représentants de la RSS d’Arménie, en occupant des postes importants au sein du MAE de l’URSS et en assumant la charge d’Ambassadeurs extraordinaires et plénipotentiaires d’URSS.

En 1975-1985 le MAE de la RSS d’Arménie a accompli un travail considérable dans le domaine de la collecte et de l’analyse de l’information reflétant les évolutions relatives à la Diaspora arménienne et à la Question arménienne dans l’objectif d’effectuer un travail préparatoire nécessaire à l’élaboration des décisions au niveau gouvernemental ainsi qu’au développement de l’arménologie politique.

Le séisme de 1988 est devenu une véritable épreuve à laquelle le MAE de l’Arménie aux effectifs restreint a dû faire face pour résoudre des problèmes organisationnels liés à l’aide humanitaire de grande envergure arrivant des pays étrangers, en assurant le bon déroulement du processus en matière politique, diplomatique et consulaire.

En 1988 durant l’amplification du mouvement Karabakh, le MAE de la RSS d’Arménie transmettait au gouvernement de la République l’information concernant les réactions internationales sur les événements en Arménie et en URSS.

Pendant la période de reconstruction en URSS et surtout après le séisme dévastateur de 1988, le gouvernement de la RSS d’Arménie a soulevé à maintes reprises auprès des autorités centrales de Moscou la question portant sur la nécessité d’une plus grande représentation de la République d’Arménie dans les institutions étrangères de l’URSS dans les pays ayant une diaspora arménienne importante.

Dans les années 1960-1982, des diplomates mandatés par la RSS d’Arménie ont travaillé à l’Ambassade d’URSS en France.

Les commissaires populaires du MAE de la RSS d’Arménie:
Alexandre BEKZADYAN (1920-1921)

Askanaz MRAVYAN (1920-1921 en cumulant les fonctions d’adjoint au Président du Conseil des Commissaires populaires de la RSS d’Arménie)

Sahak KARAPETYAN (1944- 1946 en cumulant les fonctions d’adjoint au Président du Conseil des Commissaires populaires de la RSS d’Arménie)

Les Ministres du MAE d’Arménie
Sahak KARAPETYAN (1946-1947 en cumulant le poste d’adjoint au Président du Conseil des Ministres de la RSS d’Arménie)

Gevorg (Kimik) HOVHANNISYAN (1947-1954 en cumulant le poste de Président de l’Association arménienne pour les liens culturels avec les pays étrangers AOKS, depuis 1948 chef du département des Arts au Conseil des Ministres de la RSS d’Arménie)

Anton KOTCHINYAN (1954-1958 en cumulant le poste de Président du Conseil des Ministres de la RSS d’Arménie)

Balabek MARTIROSYAN (1958-1972 en cumulant 1951-1961 les fonctions de Président du Comité d’Etat chargé de l’Enseignement Supérieur et de la formation professionnelle au Conseil des Ministres de la RSS d’Arménie)

Kamo UDUMYAN (1972-1975)

John KIRAKOSYAN (1975-1985)

Anatoli MKRTCHYAN (1986-1991).

En 1991 après la proclamation de l’indépendance de l’Arménie, le MAE subit des transformations radicales conformément au nouveau statut de la République d’Arménie dans les relations internationales, ses structures et ses effectifs sont revus en fonction des besoins d’un Etat indépendant en matière de réalisation de la politique étrangère. L’Arménie a établi des relations diplomatiques avec 156 pays (selon les données du 01.08.2010). La République d’Arménie est membre de l’ONU (depuis 1992) et d’autres organisations internationales (OSCE, CEI, OTSC, Conseil de l’Europe, CEMN), les ambassades et les consulats généraux se sont ouverts dans plusieurs pays, des représentations permanentes de l’Arménie ont été établies au sein de plusieurs organisations internationales (selon les données du 01.08.2010, l’Arménie est représentée à l’étranger par 30 Ambassades de la RA, 5 Consulats généraux de la RA, 4 services consulaires, 10 représentations permanentes de la RA dans 7 organisations internationales).

Ont été adoptées les lois «Sur les grades du corps diplomatique» (05.05.1992) et «Sur le service consulaire» (29.05.1996), plusieurs actes normatifs réglementant le fonctionnement du système du MAE, y compris des décrets du Président de la RA.

Pour assurer à l’échelle nationale la coordination du travail avec la diaspora de la RA au sein du MAE ont fonctionné le Secrétariat exécutif chargé des liens avec la Diaspora (2002) et le comité d’Etat de la Diaspora (juin-octobre 2008), sur la base duquel se crée en 2008 le Ministère de la Diaspora.

La première cérémonie de remise des grades supérieurs aux membres du corps diplomatique s’est tenue en vigueur du décret du Président de la RA du 25.07.1992.

Depuis 1996, le siège du MAE de la République d’Arménie se trouve sur la place de la République, dans le 2ème bâtiment Gouvernemental, conçu en 1955 d’après les plans de l’architecte Samvel Safaryan.

Dans les années 1991-1996, le MAE de la RA siégeait dans le bâtiment occupé actuellement par la Cour Constitutionnelle de la RA.

Conformément au règlement approuvé par le gouvernement de la RA, le MAE de la RA est un organe du pouvoir exécutif qui élabore sous la direction du Président de la RA la politique du gouvernement de la RA en matière d’affaires étrangères, organise et dirige le travail du service diplomatique dans le cadre des attributions qui lui sont imparties.

Le MAE de la RA assume le rôle de coordinateur dans le domaine de la politique étrangère en conformité avec le décret du Président de la RA du 31 mars 2000 « Sur la coordination du travail des organes du pouvoir exécutif dans le domaine de la réalisation de la politique étrangère commune» et conformément avec l’ordre du 22 avril 2000 «Sur l’approbation des modalités d’action et d’établissement des liens dans le domaine des relations internationales».

Le protocole d’Etat a été élaboré avec l’acquisition de l’indépendance. En 1991 se met en place le département du protocole du MAE, puis en 1998 le Service du Protocole d’Etat et de préséance au sein du MAE, qui en 2002, suite à la restructuration, fonctionne comme l’agence du «Service du protocole d’Etat» avec un statut de section ministérielle.

Le décret du Président de la République du 16 mars 2002, approuvant les dispositions du Protocole de la RA, a joué un grand rôle dans la mise en œuvre de l’Ordre protocolaire et des préséances.

Depuis 1999, à l’étranger, sont convoquées des réunions annuelles d’ambassadeurs.

Des conférences des ambassadeurs de la RA s’organisent à l’échelle régionale.
Depuis 2010, l’École diplomatique fonctionne au MAE.

Médailles et distinctions honorifiques du MAE de la RA:

Médaille commémorative du MAE, instituée en 2002

Médaille «80ème anniversaire de John KIRAKOSYAN» instituée en 2009.

Les Ministres des Affaires étrangères de la République d’Arménie:

Ashot EGHIAZARYAN (ad intérim 1990-1991)

Raffi HOVHANNISYAN (1991-1992)

Arman KIRAKOSYAN (ad intérim 1992-1993)

Vahan PAPAZYAN (1993-1996)

Alexandre ARZUMANYAN (1996-1998)

Vardan OSKANYAN (1998-2008)

Depuis le mois d’avril 2008, Eduard NALBANDYAN est le Ministre des Affaires étrangères de la RA.

|